La Chambre aux chaînes 2: un fantasme érotique BDSM

Après une première visite dans la chambre aux chaînes de l’amie de son père, Candice désespère de jamais y retourner. Pourtant, M. Johnson semble éviter tout contact avec elle depuis et elle craint que cette partie de jambe en l’air un peu pimentée ne reste qu’un doux souvenir. Mais quand elle découvre que l’homme mûr l’attend dans sa limousine garée devant chez elle, Candice comprend que cette longue attente n’était qu’un acte de torture supplémentaire destiné à mieux attiser son désir. Aussi quand ce dernier lui demande si elle est prête pour une seconde séance, son désir prend le dessus et M. Johnson l’entraîne dans une nouvelle session mélangeant les plaisirs du sexe et de la souffrance dans sa pièce aux nombreux instruments de torture…

Cette histoire est explicitement érotique et contient approximativement 5616 mots. Le langage est très imagé et comprend des thèmes sexuels. Il est destiné uniquement à l’usage d’adultes intéressés par ce type de contenu et ne peut être accessible que dans des juridictions où il peut être vendu et apprécié sans porter atteinte à une quelconque loi locale.

Extrait:

M. Johnson se dirigea vers une commode, ouvrit un tiroir et en sortit une cravache d’équitation. A la vue de cette dernière, Candice se rappela immédiatement de s’être retrouvée pliée en deux et attachée sur cette table et elle se demanda si cette dernière allait être répétée. Le vieil homme se tint devant elle et se mit à tapoter le bout de la cravache sur sa poitrine. « Retire-le » dit-il. Candice tendit le bras derrière son dos et défit les crochets, puis elle fit glisser les bretelles pardessus ses épaules et laissa le sous-vêtement tomber au sol. La cravache caressa sa poitrine nue, ses lanières s’enroulant autour des tétons, les caressant et les excitant par la même occasion. Candice sentait ses mamelons durcirent et l’embout de la cravache les touchaient avec plus d’insistance. Chaque coup lui procurait une peine supplémentaire et elle cligna des yeux. Sa respiration se fit plus heurtée à mesure que s’accroissait la souffrance de ses tétons. M. Johnson activa alors la cravache sur son autre sein et donna un traitement similaire à l’autre téton. La respiration de Candice se fit encore plus lourde et le mélange de peine et de plaisir la fit haleter. La cravache s’abattit d’un coup sur ses nichons et la douleur aigüe lui arracha un hurlement. Ses yeux écarquillés virent les traces de rouge qui lacéraient sa peau douce. M. Johnson tendit le bras et passa ses doigts sur les traces. Il sourit largement tout en caressant du bout des doigts les traces. Son visage se fendait d’un grand sourire alors qu’il passait ses doigts sur les lacérations rouges. C’était un signe indubitable que la fille qui se tenait devant lui laisserait faire absolument tout ce qu’il désirerait, sans restriction. Et il ne désirait qu’une chose à présent : la dominer, la faire sienne, la soumettre entièrement à sa volonté. Le sentiment de pouvoir que cette décision lui conférait était incroyablement puissant.

Acheter sur Amazon

Acheter sur Barnes & Noble

Acheter sur Smashwords

Acheter sur Kobo



Leave a Reply

Share this Page

Like our content?  Share it with the world.

Facebook
Twitter
Google+
Pinterest
Linkedin0
DiggDigg0
Tumblr0
Stumbleupon0
Reddit0
Delicious0
E-mail
Blogger0