Des escortes dominatrices: une aventure érotique BDSM

dominatrix

Un jeune home décide qu’il veut expérimenter son fantasme d’être dominé par deux femmes. Pour ce faire, il fait appel à deux escortes. Et il obtient plus que ce qu’il avait demandé quand deux femmes effrontées et insolentes pénètrent chez lui et prennent les choses en main. Les filles se déshabillent et se servent de l’homme comme de leur esclave sexuel. Elles finissent par chevauchez sa bite en alternance avant de le faire jouir.

Cette histoire est explicitement érotique et contient approximativement 5600 mots. Le langage est très imagé et comprend des thèmes sexuels. Il est destiné uniquement à l’usage d’adultes intéressés par ce type de contenu et ne peut être accessible que dans des juridictions où il peut être vendu et apprécié sans porter atteinte à une quelconque loi locale.

Extrait:

«Alors, c’est le pied ? Comme dans tes rêves ?» dit-elle d’un ton moqueur en tapotant le visage de John.

La respiration de John s’alourdit, tandis que la douleur sur ses fesses rougies par les coups continuait de le relancer. Puis, elle s’estompa en une douleur sourde mais il devina qu’il n’en avait pas fini car la brunette se tenait toujours derrière lui. Elle tendit le bras et serra gentiment ses fesses rondes. «Je ne suis pas certaine que ce joli cul ait reçu un châtiment suffisant à l’heure qu’il est,» dit-elle. Tournant autour de John, elle se tint derrière la Blonde, puis tendant le bras vers John, elle empoigna fermement son érection et s’en servit pour le guider jusqu’au sofa. Il fut poussé par-dessus le bras du sofa, de sorte que la partie supérieure de son corps reposait sur le siège. Cela le laissait penché dans une nouvelle position où son cul était de nouveau entièrement exposé, et il soupçonnait que les filles ne démontreraient pas la moindre pitié à son égard.  La brunette se dirigea vers un sac qu’elles avaient apporté et s’agenouilla pour l’ouvrir. Elle fouilla à l’intérieur et se fendit d’un grand sourire alors que ses doigts se refermaient autour de cannes en acrylique d’un rouge vif. Une fois qu’elle les eut sorties, elle se redressa et traversant la pièce une nouvelle fois vers le canapé, elle en tendit une à son amie et garda l’autre par devers elle. Quand elle se tint devant le canapé, elle abaissa brutalement la canne, frappant le siège à quelques centimètres des yeux de John. Le craquement que fit le jouet sur le coussin du sofa le fit sursauter et ses yeux s’écarquillèrent tandis qu’il ne quittait pas l’objet du regard. Oh, merde, pensa-t-il, ça, ça va vraiment faire mal. Mais cette pensée ne fit qu’exacerber son désire et il ferma les yeux et attendit. Son anticipation s’accroissait alors que le temps d’attente s’étirait en longueur, mais un coup sauvage finit par fouetter son cul, et tout son corps se cabra. Son cri de douleur résonna aux quatre coins de la pièce et arracha un rire aux filles.

Acheter sur Amazon

Acheter sur Barnes & Noble

Acheter sur Smashwords

Acheter sur Kobo



Leave a Reply

Share this Page

Like our content?  Share it with the world.

Facebook
Twitter
Google+
Pinterest
Linkedin0
DiggDigg0
Tumblr0
Stumbleupon0
Reddit0
Delicious0
E-mail
Blogger0