Attachée et Aguichée: une fantaisie lesbienne BDSM

Lors d’une soirée, une jeune femme, légèrement ivre, confesse à une de ses collègues de travail qu’elle a le fantasme un peu salace d’être attachée à un lit et traitée en objet sexuel. Bien que dans son fantasme son partenaire soit masculin, la jeune femme découvre qu’une aventure entre femmes peut être tout aussi savoureuse lorsque la collègue en question la ramène chez elle, l’attache à son lit et l’utilise comme un délicieux sex toy.

Cette histoire est explicitement érotique et contient approximativement 5200 mots. Le langage est très imagé et comprend des thèmes sexuels. It est destiné uniquement à l’usage d’adultes intéressés par ce type de contenu et ne peut être accessible que dans des juridictions où il peut être vendu et apprécié sans porter atteinte à une quelconque loi locale.

Extrait:

Brenda sourit franchement. « Quelque chose que tu pourrais apprécier.» répliqua-t-elle, tendant le bras vers la boîte pour attraper un objet qu’elle attira lentement à elle. Donna écarquilla les yeux quand elle vit les menottes que Donna faisait tourner sur son index. « Je vais faire de toi ma pute, » rigola-t-elle. « Mets-toi sur ton putain de ventre.» La respiration de Donna se fit plus lourde quand elle comprit que son fantasme allait être réalisé. Elle roula rapidement sur le ventre et regarda Brenda lui attraper un poignet et y passer une menotte qu’elle attacha à un coin du lit. Sans tarder, Brenda prit d’autres menottes dans la boîte et s’affaira autour de Donna jusqu’à ce que ses quatre poignets et chevilles furent enchaînés au lit, maintenant ses jambes et ses bras écartés au maximum. Son pouls s’était accéléré sous l’effet de l’excitation qui s’emparait d’elle, et elle attendait de voir ce qui allait suivre. Brenda déplaça la boîte au pied du lit afin que Donna ne puisse pas en voir le contenu et après avoir farfouillé dedans, elle en sortit une courte cravache d’équitation. Assise sur le rebord du lit, elle sourit largement à la vue de cette femme étalée devant elle. Elle baissa le bras pour caresser du bout des doigts le bas du dos nu de Donna et sa main glissa sur les fesses de son amie. « Oh putain que c’est bon. » gémit elle, plus pour elle-même qu’à l’attention de Donna, ses doigts caressant la peau lisse.

Acheter sur Amazon

Acheter sur Barnes & Noble

Acheter sur Smashwords

Acheter sur Kobo



Leave a Reply

Share this Page

Like our content?  Share it with the world.

Facebook
Twitter
Google+
Pinterest
Linkedin0
DiggDigg0
Tumblr0
Stumbleupon0
Reddit0
Delicious0
E-mail
Blogger0